.

La ville offre des compositions façonnées par la nature et l’homme. Je cherche à exprimer une forme de poésie présente dans des formes apparemment banales et quotidiennes. Sensible à l’architecture qui évolue, j’aime observer les chantiers, photographier des situations, prélever des objets ou matériaux abandonnés, et donner de l’attention à ce qui ne se voit pas au premier regard.

En saisissant ces formes qui composent notre environnement et à travers chaque paysage, je perçois différentes installations, mêlant sculptures, peintures et dessins. Par la suite, le dessin devient une passerelle vers la sculpture. En photographiant et en récupérant ce qui m’interpelle, j’assemble et je compose différents fragments d’architecture et de végétation qui s’articulent et qui communiquent entre eux, révélant ainsi le potentiel de chacun. Ce sont de petites histoires, un répertoire de mots, de phrases et de poésies qui construisent une architecture faisant écho à la nature et donc aux multiples paysages qui nous entourent.

Après la photographie, le dessin vient comme une seconde étape à mon processus de travail. À partir de mes images et documents de recherche, je sélectionne et découpe des éléments. Je réalise des plans, des volumes, et mêle plusieurs situations reproduisant des réalités, ou les détournant. Dessiner me permet d’accumuler un nombre important d’informations et de retransmettre tout ce qui fait éponge en moi au delà de mes limites en pratique. Un champs d’expérimentation et de liberté pour pouvoir réaliser des plans, et volumes afin de penser, en amont, la sculpture.

The city offers compositions shaped by nature and man. I seek to express a form of poetry present in seemingly banal and everyday forms. Sensitive to the architecture that evolves, I like to observe the sites, photograph situations, remove abandoned objects or materials, and give attention to what is not visible at first glance. By grasping these forms that make up our environment and through each landscape, I perceive different installations, mixing sculptures, paintings and drawings. Subsequently, the drawing becomes a gateway to the sculpture. ; I assemble and compose different fragments of architecture and vegetation that articulate and communicate with each other, revealing the potential of each. These are small stories, a repertoire of words, phrases and poems that build an architecture echoing nature.

After photography, drawing comes as a second step to my work process.From my images and research documents, I select and cut elements. I realize plans, volumes, and mixes several situations reproducing realities, or diverting them. Drawing allows me to accumulate a large amount of information and retransmit everything that i fell in me beyond my limits in practice. A field of experimentation and freedom to be able to realize plans, and volumes in order to think, upstream the sculpture

Publié par lauranefahrni

SITE EN CHANTIER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :